« "Les Républicains" France»

« "Les Républicains" France»
2011 Création du Blog (Les Amis de NS). From Paris, France. Par Morgane BRAVO *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... Candidate Législatives 2002, XVIe sud (14ème circonscription) Paris (75). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « EUROBLOGGER »...*2016 Candidate "Premières élections des Républicains" au Comité de Circonscription et Conseillère Nationale. 4ème Circonscription 92. Suresnes - Nanterre. *Depuis 2004-à ce jour! Adhérente "UMP", puis Premier Membre Fondateur "Les Républicains".

jeudi 5 avril 2012

*Baisse historique du deficit public...*

Une baisse historique du deficit public signe de notre gestion courageuse et responsable

La crédibilité de la France est un bien précieux qui nous permet de nous financer à des taux raisonnables sur les marchés et de respecter nos engagements européens.

1) La maîtrise du déficit public : une obligation de résultat remplie, n’en déplaise à François Hollande !

Le déficit public 2011 de la France s’est établi à 5,2 % du PIB pour l’année 2011. L’objectif que nous avions fixé et sur lequel nous nous étions engagés, c’était 5,7 % du PIB. Il faut savoir que François Hollande avait raillé à l’époque l’objectif de 5,7% du PIB de déficit public pour 2011. Le voilà désavoué par les faits !

2) La maîtrise du déficit public ne doit rien au hasard : c’est le résultat de l’action déterminée et rigoureuse de Nicolas Sarkozy

Dans le contexte inédit depuis les années 30 de graves crises successives, cette réduction du déficit n’a malheureusement pu se faire grâce à une forte croissance. Il a fallu porter des réformes structurelles pour baisser nos dépenses. Toutes les réformes que François Hollande veut précisément supprimer !

3) Avec François Hollande, la parole de la France serait déconsidérée et notre dette exploserait

François Hollande nous explique que le retour à l’équilibre ne pourra se faire qu’en 2017 alors que nous nous sommes engagés pour 2016. Nicolas Sarkozy, lui, respectera évidemment l’objectif que la France a pris devant ses partenaires (le déficit 0 en 2016) et continuera de mettre en œuvre les réformes structurelles dont la France a besoin.
Télécharger l'argumentaire - FORMAT pdf - 93 ko        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire