« "Les Républicains" France»

« "Les Républicains" France»
2011 Création (Les Amis de NS...). From Paris, France. Par Morgane BRAVO *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... Candidate Législatives 2002, XVIe sud (14ème circonscription) Paris (75). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « EUROBLOGGER »...*2016 Candidate "Premières élections des Républicains" au Comité de Circonscription et Conseillère Nationale. 4ème Circonscription 92. Suresnes - Nanterre. *Depuis 2004-à ce jour! Adhérente "UMP", puis Premier Membre Fondateur "Les Républicains".

dimanche 4 mars 2012

*Mon projet pour l’agriculture‏*

Mes 5 propositions pour une agriculture plus forte de jour en jour
Mes 5 propositions pour une agriculture plus forte de jour en jour
1
Réformer la politique agricole commune.
Nicolas Sarkozy se battra contre toute tentative de réduction du budget de la PAC.
2
Renforcer notre compétitivité en harmonisant les règles fiscales et sociales en europe et appliquer, vis-à-vis des pays tiers, en matière commerciale, le principe de réciprocité.
C'est l'une des priorités du Président de la République : pas de dumping fiscal ou social à l'intérieur de l'Europe et pas d'importation de produit qui ne répondrait pas aux exigences qu'on impose à nos propres éleveurs et agriculteurs. A quoi sert-il d'imposer, par exemple, la traçabilité à nos éleveurs si nous faisons venir des viandes de pays où le mot traçabilité n'existe même pas ?
3
Généraliser les contrats protecteurs des agriculteurs et renforcer l'organisation des producteurs.
Grâce aux contrats, l'agriculteur peut investir pour l'avenir car il est assuré que sa production sera achetée. En renforçant l'organisation des producteurs par une adaptation du droit européen de la concurrence - comme dans le « paquet lait »-, ils seront en meilleure position pour négocier les contrats sur la base des coûts de production réels.
4
Solidifier les filières de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles.
Les agriculteurs et les industriels, les industriels et la distribution doivent mieux travailler ensemble et mieux répartir entre eux la valeur ajoutée de la chaîne alimentaire. De même, les filières doivent mieux travailler entre elles, comme par exemple celles de l'élevage et des grandes cultures, pour écrêter certaines hausses et baisses de prix.
5
Simplifier les normes et leurs modalités de mise en oeuvre.
Cela ne veut pas dire les supprimer mais il y a trop de suspicions à l'endroit des agriculteurs. Ils ne sont pas les ennemis de l'environnement ; bien au contraire, ils tirent leurs ressources de la terre, de l'eau, de la nature. Leur intérêt est de les préserver. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire