« "Les Républicains" France»

« "Les Républicains" France»
2011 Création du Blog (Les Amis de NS). From Paris, France. Par Morgane BRAVO *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... Candidate Législatives 2002, XVIe sud (14ème circonscription) Paris (75). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « EUROBLOGGER »...*2016 Candidate "Premières élections des Républicains" au Comité de Circonscription et Conseillère Nationale. 4ème Circonscription 92. Suresnes - Nanterre. *Depuis 2004-à ce jour! Adhérente "UMP", puis Premier Membre Fondateur "Les Républicains".

mardi 16 août 2011

*Crise économique mondiale : le courage politique doit primer*

 Dans un contexte de crise mondiale, nous devons tirer deux enseignements de la dégradation de la dette américaine.


D’abord, il y a une inquiétude réelle à avoir sur les perspectives de croissance de l’économie des Etats-Unis et sur les conséquences sur l’économie européenne. Mais surtout, au-delà des questions économiques, c’est la première fois qu’une agence de notation sanctionne l’incapacité des dirigeants politiques à prendre des décisions nécessaires. En l’occurrence, c’est bien le flottement de la classe politique américaine qui a été sanctionnée.


Une leçon est à retenir : lors de situations aussi préoccupantes, seul le courage politique doit primer. Nous, membres de la classe politique, nous devons de prendre nos responsabilités et de dire la vérité aux Français. En ce sens, Nicolas Sarkozy a prouvé qu’il était à la hauteur face aux attentes de nos concitoyens.
 

Au niveau européen, Nicolas Sarkozy s’est montré en pointe sur l’exigence d’une gouvernance européenne travaillant main dans la main avec Angela Merkel pour un redressement des finances publiques et une amélioration de la compétitivité des pays de l’Union Européenne. 


Au niveau national, Nicolas Sarkozy a réaffirmé sa détermination totale à tenir nos engagements et à poursuivre les efforts. Le travail majeur à réaliser doit être la baisse du déficit de la France. Compte tenu de la gravité de la situation, il va falloir faire un effort sur les niches fiscales et la poursuite de la réduction des dépenses, plus seulement de la part de l’Etat mais aussi des collectivités locales, des communes, des régions ou de la sécurité sociale. Il en va de l’intérêt général. 


Aujourd’hui la première chose à faire, c’est intégrer la règle d’or dans la Constitution. Je rappelle que la règle d’or n’est pas une lubie française : 90 pays ont une règle d’or, dont l’Allemagne qui a modifié sa Constitution dans un large consensus politique en 2009 ! Cette mesure n’est ni de gauche, ni de droite. En ce sens, je ne peux comprendre le refus des socialistes de l’adopter. Comment expliquer que le Parti Socialiste fait de la dette une de ses préoccupation majeure et qu’en même temps il refuse de voter la règle d’or budgétaire au seul motif que c’est une proposition formulée par le Président de la République ? A cette question, il n’y a qu’une réponse possible : le PS ne sait pas dépasser les enjeux de politiques politiciennes, dans ce cas, il n’est pas dans une démarche digne d’un parti de gouvernement. 
 

J’en appelle donc à la responsabilité de chacun. La question de la dette doit dépasser les clivages, car c’est l’intérêt supérieur de la France qui est en jeu. Soit le Parti Socialiste vote la mesure et montre qu’il est en phase avec les objectifs d’intérêt national qui sont les nôtres. Soit il ne la vote pas et ce sera alors la preuve que leur programme est tellement coûteux que si on l’appliquait, il plomberait l’économie de notre pays et l’avenir de nos enfants.

Jean-François COPE
Secrétaire Général de l'UMP

Bien à vous,
Morgane BRAVO 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire