« "Les Républicains" France»

« "Les Républicains" France»
2011 Création du Blog (Les Amis de NS). From Paris, France. Par Morgane BRAVO *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... Candidate Législatives 2002, XVIe sud (14ème circonscription) Paris (75). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « EUROBLOGGER »...*2016 Candidate "Premières élections des Républicains" au Comité de Circonscription et Conseillère Nationale. 4ème Circonscription 92. Suresnes - Nanterre. *Depuis 2004-à ce jour! Adhérente "UMP", puis Premier Membre Fondateur "Les Républicains".

samedi 28 mai 2011

* François FILLON : « Ce n’est pas le moment de relâcher les efforts » : Conseil National UMP 2011*

Pour François Fillon, « trop d’efforts ont été accomplis, trop d’incertitudes demeurent pour que le gouvernement fasse autre chose que travailler et de réformer »

Seule notre victoire en 2012 permettra de protéger nos concitoyens et de poursuivre l’œuvre de modernisation de notre pays
Le bilan des 4 premières années de mandat de Nicolas Sarkozy ? « Il n’y a pas à en rougir. Un bilan ce sont des résultats. La reprise se confirme. Le chômage baisse. Malgré la crise, la quasi totalité des engagements a été tenue ».

Samedi après-midi, devant 3 000 conseillers nationaux et militants réunis à l’occasion du Conseil national, François Fillon a indiqué le cap du Gouvernement et de la majorité présidentielle : « au moment où les premiers effets se font sentir ce n’est pas le moment de changer de stratégie. Il faut garder le cap avec sang froid et détermination ».

Parce qu’aux yeux de François Fillon si nombre de reformes (université, service minimum, reforme des retraites, dialogue social et représentativité syndicale…) sont synonymes de « révolution culturelle » parce que des sujets tabous ont été bousculés par Nicolas Sarkozy et que leurs résolutions vont faire évoluer la société française en profondeur, pour autant le travail de réformes n’est pas fini. Prise en charge de la réforme de la dépendance, patrouilleurs dans les quartiers, accroissement de la lutte contre l’immigration illégale, introduction des jurés populaires, aide auprès des peuples qui luttent pour leur liberté… font partie des futures réformes et des futurs projets.

Cette stratégie, François Fillon n’en déviera pas. Parce que « le quinquennat n’est pas terminé ». Et parce que « trop d’efforts ont été accomplis, trop d’incertitudes demeurent pour que le Gouvernement ne fasse autre chose que de travailler et de réformer ».

Des réformes qui constituent, selon le Premier ministre, le socle sur le quel notre famille politique va pouvoir s’appuyer pour construire notre projet. « Tous nos efforts doivent porter vers la victoire de nos valeurs. Une victoire possible », aux yeux de François Fillon, « si nous sommes tous capables de nous rassembler. L’UMP est le seul parti à pouvoir faire gagner les valeurs, les valeurs, les convictions, les iodées qui sont les nôtres ». Une allusion à Jean-Louis Borloo à qui il adresse cette remarque : « il ne faut pas céder aux sirènes de la division. Le morcellement de la majorité n’a aucun sens, ni politique, ni idéologique ».

Profitant de sa présence à ce Conseil national qui a traduit la dynamique instauré avec l’organisation des débats, forums, conventions, François Fillon a salué la démarche de sa famille politique initiée par Jean-François Copé. « A l’heure où les socialistes ravalent les leçons de morale qu’ils n’ont cessé de nous adresser, l’UMP débat, réfléchit pour faire de ces 4 ans le socle d’un nouveau modèle social », note le Premier ministre.

Et face à notre famille politique, le PS, dépassé par le bouleversement du monde,
« incarne un conservatisme qui anesthésierait notre pays »
.

Parti de la réforme « qui ne cache pas la vérité aux Français », l’UMP contribuera à assurer notre victoire en 2012 et permettra ainsi de protéger nos concitoyens et de poursuivre l’œuvre de modernisation de notre pays.

  
François FILLON

 Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire